Favorisons l’apprentissage de nos enfants.

 

 

 

 

Nous sommes tous nés pour apprendre… et pourtant, quelle famille  n’est pas confrontée au stress lié à l’apprentissage?! Comment une chose aussi naturelle peut-elle devenir une source de détresse pour les enfants et leurs parents? Voici 9 étapes pour arrêter le gâchis et faire de l’apprentissage un plaisir et un allié de la réussite de l’enfant.

Cet article a participé au carnaval d’articles « Vers un monde meilleur ».

Triangles Bleu Rose Jaune Blog

 

La clef de la réussite : FORCE + ENVIE

Sir Ken Robinson, expert reconnu en éducation parle spécifiquement de ce que toute personne devrait apprendre à connaître, et qu’il appelle « l’élément »

Quand on est dans la convergence de notre force et notre envie, alors on crée des étincelles ! On vadevenir excellent et en même temps heureux de faire ce que l’on fait. L’apprentissage est alors spectaculaire. Pour Ken Robinson, le rôle de l’école devrait être d’aider chaque enfant à découvrir cet élément car il va pouvoir énormément apporter à la société dans ce domaine, pour son plus grand plaisir.

Comment faire, alors, pour aider votre enfant à trouver son élément ?

 

FORCE : tout part de la confiance en soi

La confiance en soi, c’est se sentir FORT. Capable de faire, de se tromper, et de réussir.

La confiance en soi, qu’est-ce que c’est ? C’est se sentir capable.

Cela se traduit dans tout le comportement de la personne qui a confiance en elle, notamment dans son attitude physique, dans sa façon de voir la vie, de rayonner, d’aborder les autres, d’être charismatique, d’avoir confiance en la vie, et confiance en les autres.

Cette FORCE est l’un des piliers fondamentaux de la vie, alors comment la cultiver chez l’enfant ?

1- Rendre l’enfant acteur de son développement

En le laissant apprendre par lui-même, on signifie que OUI, il est capable de faire.  C’est le fameux « apprends-moi à faire seul» prôné par Maria Montessori, et par presque tous les mouvements éducatifs.  Comme il débute, il expérimente et on lui laisse donc le droit de se tromper, d’essayer, d’être imparfait. 

Quand l’enfant a un problème, n’intervenez pas pour lui proposer une solution. L’occasion est trop belle à chaque fois de le laisser se débrouiller, notamment dans sa résolution d’un conflit avec un autre. Au mieux, aidez-le en disant : « Qu’est-ce que tu voudrais faire, là ? »

 

2- Lui expliquer que chaque enfant a un potentiel immense

EnfantsSavoir que chaque personne a un potentiel permet à l’enfant d’avancer avec confiance dans la vie et avec les autres.

Certains enfants n’en sont pas conscients, alors pourquoi ne pas le verbaliser, en parler, le dessiner avec lui?  Chacun de nous a une foule de talents, de forces, et aussi des domaines qui nous correspondent moins, ou nous pouvons nous améliorer.  Chaque personne évolue toute sa vie.

Pourtant, il lui arrive de se sentir en échec. Quand il n’arrive pas à faire quelque chose, c’est ok : il  a essayé, il peut ne pas y arriver. Alors vous pouvez valoriser ce qu’il a pu réussir à un stade plus facile pour lui. Il apprend, ça va venir. 

C’est à nous parent de savoir attendre et ne pas les stresser. Et de leur transmettre ce lâcher-prise.

3- Lui faire tenir un cahier de réussites

C’est un outil très utilisé dans certaines écoles comme Living School. Chaque semaine, il peut dessiner ou noter ce qu’il a réussi. « Cette semaine, j’ai réussi à enlever les petites roues, ou cette semaine, j’ai aidé ma copine plusieurs fois pour ses collages ! J’ai tenu la porte. Je me suis appliqué dans mon écriture. J’ai pris soin de ma plante, je l’ai arrosée ».

C’est d’une part une façon d’ancrer des choses positives que de les dessiner, et d’en parler, car l’enfant prend conscience qu’il réussit, cela lui paraît naturel. Et c’est en plus un beau moment d’échange quand on relit en famille le cahier, et qu’on se souvient de tout le chemin parcouru ou des bons moments passés ensemble.

4- Etre positif avec l’enfant

et valoriser non seulement ce qu’il réussit, mais aussi les efforts qu’il a déployés, l’attitude qu’il a adoptée envers lui-même et les autres. Se dire que chacun fait de son mieux et en être profondément convaincu. 

Quand on sent une émotion de stress chez nous ou chez l’enfant, voici ce que vous pouvez faire pour rester positif :  une ou deux grandes respirations par le bas du ventrerire de la situation et se mettre du même côté plutôt que d’être contre lui , et savoir lâcher prise : est-ce si grave ?!  Blâmer l’enfant ne fera que le stresser d’avantage.

Parfois, le niveau de stress n’est pas rationnel. Cela arrive très souvent avec une matière comme les mathématiques, dont la seule évocation peut provoquer des boutons, des bouffées de panique… J’avais déjà décrit dans un article pour aimer les maths, comment petit à petit redonner confiance pas à pas en cassant la pression du résultat et en jouant avec cette matière.

Avec la confiance en soi et l’envie, on peut tout apprendre. https://www.youtube.com/watch?v=JC82Il2cjqA

ENVIE : aider l’enfant à découvrir ce qui le fait vibrer

 

5- Etre bienveillant petit-garcon-en-train-de-faire-ses-devoirs-avec-sa-maman-10926860yyqtc

car l’enfant a besoin de l’amour de ses parents et de la bienveillance et de l’empathie de ses enseignants et de ses camarades. Apprendre à l’enfant que chacun fait de son mieux.  Développer un esprit de coopération, et éviter la compétition qui est pour la plupart des enfants néfaste.

 

6- Etre dans la joie et le plaisir

car ce sont des carburants de l’apprentissage. En laissant l’enfant libre d’aller là où son esprit se sent amusé, là où sa curiosité le guide, sans le contraindre, alors il sera dans la disposition idéale pour apprendre.

A la maison ou à l’école, cela se traduit par lui laisser des jeux à disposition, ou créer uneanimation enthousiasmante. Par exemple, apprendre l’histoire en jouant des saynètes, en se déguisant, en faisant réfléchir les enfants. Et cela veut dire aussi d’accepter qu’il passe ensuite à autre chose.

S’il ne veut pas faire un devoir, doit-on l’obliger ? Ce n’est en rien constructif, et pourtant il a unengagement vis à vis de son professeur. Peut-être peut-il choisir quand il va le faire ? Et comment ? Il s’agit d’avoir une vraie confiance en sa capacité à trouver une solution acceptable et de maintenir le dialogue. Si on laisse la liberté à l’enfant de faire à sa façon,  qu’on s’intéresse avec sincérité à ses idées, tout en lui faisantassumer ses responsabilités, alors le résultat devrait être positif.

 7 – Stimuler sa créativité

via du matériel varié et de la liberté. L’enfant va ainsi découvrir et imaginer ce qu’il aime vraiment.  C’est en testant, en jouant, en faisant des 

choses absurdes qu’on apprend à se connaître, à connaître les autres et à comprendre le monde.

Pour nourrir sa créativité, il faut trouver avec lui le bon équilibre entre lui faire tester des activitésqui lui plaisent et lui laisser des temps libres pour jouer, ne rien faire, rêver, lire tranquille… c’est vital pour stimuler son imaginaire, respirer.

8 – Donner du sens

par des projets ou des réalisations concrètes  et de la nature : Montessori propose aux enfants de d’approprier les gestes des adultes, et les enfants sont responsables très tôt de leurs couverts,  du rangement, etc… Living School offre aux enfants des visites à la ferme, pour ramasser des fruits et légumes, des classes vertes, des projets pour planter  ou simplement aimer la nature.

 

9 – L’aider à trouver son élément : LISTER

Pour finir en beauté , le dernier point de cet article : le passage à l’action avec votre enfant ! Lire des conseils, c’est déjà super, mais prendre un moment pour soi, pour avancer, ça fait du bien, et ça vaut tout l’or du monde, n’est-ce pas ? Un petit chocolat chaud, un rayon de soleil… un joli cahier, une feuille, et on peut commencer … Faites-le par exemple pour vous et l’enfant le fait pour lui…  Chacun étant LIBRE de le faire ou non, et comme il l’entend 🙂

Voici de quoi l’aider à LISTER ses forces et ses envies. Car oui, ce n’est pas si simple de le faire….

 1. FORCES : Posez la question à votre enfant, et surtout laissez-le  vous dire quelles sont les forces et ses talents naturels qu’il se connaît ?  

2.  ENVIES : Qu’est-ce que le rend le plus heureux ? qu’est-ce qui le motive le plus quand il a du temps… 

S’il vous sollicite, ou s’il hésite, demandez-lui s’il n’en voit pas d’autres ?

 

La liste des possibilités est infinie, et voici quelques exemples de domaines qui peuvent être des forces et aussi des domaines d’activité qui vont vibrer  :

———————LISTE DE MES FORCES & MES ENVIES————–

600px-Check_svg SAVOIR / FAIRE: Lire, compter, découvrir le monde, jouer d’un instrument de musique, chanter, danser , tourner, faire une pièce de théâtre, créer des oeuvres, connaître la langue française, savoir bien s’exprimer, écrire, écrire une lettre, écrire un journal, connaître des oeuvres de la littérature, savoir faire une règle de 3, une division, calculer une moyenne, un pourcentage, connaître la vie des dinosaures, les avions, les trains, les couleurs , savoir utiliser l’ordinateur, savoir comment poussent les plantes…

600px-Check_svg APPRENTISSAGE:Comprendre, mémoriser, faire des liens, reproduire, observer, inculquer ,

transmettre,  synthétiser ,  rentrer dans le détail,  créer des mindmaps, concevoir des outils pour apprendre, savoir comment chercher les informations, vérifier leur véracité…

600px-Check_svg CORPOREL: Utiliser ses sens, ses mains, nager avec endurance, vitesse, agilité, dehors dans la mer, à la montagne, sur un stade. bouger, faire des acrobaties, la sensation de vitesse, les jeux d’équipe, les jeux de ballon, jouer dehors, sauter dans les flaques ( et la faire râler), sauter de très haut, être agile, grimper, escalader, bien dormir, bien manger

600px-Check_svg EMOTION /CŒUR: S’aimer soi-même,il pense aux autres, à la nature, gérer ses émotions, s’exprimer devant les autres, il communiquer facilement, il écoute, il coopère facilement, il partage, il est généreux, il décide, il aide, il est sympathique, drôle, il a beaucoup d’amis, il a de très bons amis, il sait se détourner des personnes toxiques, savoir prendre soin de soi, respecter un engagement, s’affirmer, s’écouter soi-même…

600px-Check_svg INTUITION: Etrecréatif, inspiré, avoirde nombreuses idées, une vision de ses projets, être artistique, se sentir en lien avec la nature, avec l’instant présent, être capable d’ingéniosité, inventer des objets, des histoires….

article paru dans le blog apprendre-en-s-amusant.com